À découvrir

Talents Montréalais : Un compatriote se distingue

Talents Montréalais

Un compatriote se distingue

En 2007, l’Institut sur la gouvernance d’organisations publiques et privées rapportait que les femmes, les personnes issues de l’immigration et les jeunes, sont absents des réseaux au sein desquels les organisations recrutent. Pourtant, il est aussi reconnu que ces personnes ont des compétences recherchées et constituent un apport au développement de la région de Montréal.

C’est pour pallier au manque d’espace intégrateur que le projet Leadership Montréal a été pensé par la CRÉ avec le soutien entre autres de Bénévoles d’Affaires, la Jeune chambre de Commerce de Montréal, la Chambre de l’Assurance de Dommages, le Ministère de l’Immigration et des Communautés Culturelles (MICC) et d’autres partenaires du monde des affaires.

Selon Mme Manon Barbe, Présidente de la CRÉ de Montréal, ce projet s’adresse aux organisations publiques et parapubliques, aux entreprises privées et aux organisations à but non lucratif qui souhaitent atteindre une plus grande diversité ou la parité au sein de leurs instances et partager leurs bonnes pratiques à cet égard.  Il se veut un  carrefour inclusif visant à enrichir les lieux de décision par l’apport de Talents Montréalais.

 
De gauche à droite : Mme Rosalie Vendette, vice-présidente – développement durable et relations avec la communauté de la Jeune chambre de commerce de Montréal et talent montréalais, Mme Maya Raic, présidente-directrice générale de la Chambre de l’assurance de dommages et présidente du conseil d’administration de la Régie des installations olympiques, Mme Manon Barbe, présidente de la CRÉ de Montréal, M. Ferid Chikhi, conseiller en emploi, membre de Bénévoles d’affaires et talent montréalais, et Mme Claire Deronzier, sous-ministre adjointe à l’intégration du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles.

 

Deux personnes reconnues comme Talents Montréalais ont été choisies pour témoigner de leurs parcours et de leur implication dans les conseils d’administration Madame Rosalie Vendette, Vice Présidente – Développement durable et relations avec la communauté de la Jeune Chambre de Commerce de Montréal et un de nos compatriotes, Ferid Chikhi, Conseiller en Emploi & Consultant en insertion socioprofessionnelle et en intégration socioculturelle. C’est, particulièrement, en raison de son implication en tant que membre de plusieurs conseils d’administration d’organismes sans but lucratif et parrainé par Bénévoles d’Affaires et Convergences Plurielles qu’il a été reconnu en tant que Talent Montréalais.

Dans son allocution, lors de la conférence de presse du 11 septembre 2009, il a fait une rétrospective de son parcours socioprofessionnel et dira entre autre « Je suis arrivé au Canada en 2001, comme l’a annoncé Mme Caroline Rioux, directrice de participation Citoyenne de la CRÉ de Montréal, laissant derrière moi, non pas et seulement un pays, mais aussi toute une société, une famille, des amis et des collègues, des valeurs et des principes de vie différents de ceux qui font converger tant d’immigrants vers cette terre d’accueil.

Comme tous les immigrants qui m’ont précédé et ceux qui arrivent encore et encore au Québec, j’étais enthousiaste et plein d’une énergie débordante. Ma motivation me survoltait au point de me faire oublier mon âge.  L’apprentissage de la société d’accueil s’est déroulé dans la bonne humeur.

Dans ma recherche d’emploi j’ai fais face à la fameuse problématique de l’expérience québécoise pour y remédier  je lui ai confronté une expérience internationale mais aussi une expérience sociale acquise auprès de plusieurs organismes communautaires.

À celle de l’attitude et du comportement, j’ai pratiqué les recommandations de celles et de ceux que j’ai eus comme conseillers en emploi.  J’ai appris à parler de mes défauts et de mes faiblesses. J’ai aussi appris à parler de mes qualités, de mes forces et de mes atouts.  Même si dans ma culture d’origine ceci est considéré comme de la suffisance génératrice de mépris et d’arrogance.  »

Notre compatriote poursuivra son intervention en soulignant deux aspects en relation avec Bénévoles d’Affaires et Leadership Montréal. Le premier, dira t’il, « est que dans notre environnement socioéconomique, grâce à l’équipe de Bénévoles d’affaires que je  considère comme étant un vrai déclencheur, certains organismes ont bénéficié de mes compétences et de mes expériences. 

Le second est que par le biais de Leadership Montréal, les immigrants seront en mesure  d’apporter une autre vision de la gestion et de l’administration fondée sur la saine conception de leurs compétences. D’offrir des qualités et des valeurs qui semblent se perdre dans le monde des affaires : l’ouverture d’esprit là où les esprits enclavés ont pris place, le changement là où la stagnation fait régresser, la prudence là où la précipitation accélère des processus générateurs de déficits, la connaissance d’un autre monde auquel ils appartiennent et qui peut être utile à la société toute entière. »

Il ne manquera pas de renouveler son appui à Leadership Montréal en soulignant le fait que ce nouveau concept sera un autre déclencheur de l’ouverture des espaces professionnels de décision fermés à ce jour à ces canadiens et québécois parés d’un préfixe qui s’applique plus à des néophytes qu’à des compétences avérées. En accompagnant les immigrants qualifiés, expérimentés et de bonne civilité il saura mettre à profit son expertise pour que des potentiels authentiques rejoignent sans préjugés ces lieux de décision qui ont tout intérêt à s’oxygéner.

Un Grand Bravo et toutes nos félicitations à notre compatriote M. Ferid Chikhi.

 

Rédaction spéciale

Salamontréal

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page